Les mots…

Voisin
Notre prochain, ce n’est pas notre voisin, c’est le voisin du voisin.
FRIEDRICH NIETZSCHE

Politique
Un art critique est un art qui sait que son effet politique passe par la distance esthétique.
JACQUES RANCIÈRE

Société
Vivre ensemble et mettre en commun discussions et pensées : c’est en ce sens-là, semble-t-il, qu’on doit parler de vie en société quand il s’agit des hommes, et il n’en est pas pour eux comme pour les bestiaux où elle consiste à paître dans le même lieu.
ARISTOTE

Citoyen
Qu’est-ce qu’un citoyen qui doit faire la preuve, à chaque instant de sa citoyenneté ?
PIERRE BOURDIEU

Poétiquer
Deux enfants se regardaient de part et d’autre des barbelés. Ils se demandaient comment ils allaient jouer à la marelle. Ils décidèrent de jouer au volley.
ANONYME

Territoire
En art, point de frontière.
VICTOR HUGO

Relation
Le progrès humain ne peut pas se comprendre sans admettre qu’il existe un côté dynamique de l’identité, celui de la « Relation ». Là où le côté mur de l’identité renferme, le côté relation ouvre tout autant, et si, dès l’origine, ce côté s’est accordé aux différences comme aux opacités, cela n’a jamais été sur des bases humanistes ni d’après le dispositif d’une morale religieuse laïcisée. C’était simplement une affaire de survie : ceux qui duraient le mieux, qui se reproduisaient le mieux, avaient su pratiquer ce contact avec l’autre, compenser le mur par la rencontre du donner-recevoir, s’alimenter sans cesse ainsi : « à cet échange où l’on se change sans pour autant se perdre ni se dénaturer ». C’était donc aussi une occasion de poésie, là où l’être-dans-le-monde grandit l’être-en-soi. La beauté est inséparable du mouvement des humanités, de leur quête infatigable.
ÉDOUARD GLISSANT, PATRICK CHAMOISEAU

Intimer
Les optimistes pensent que nous vivons dans le meilleur des mondes possibles, les pessimistes en sont intimement persuadés.
PIERRE DESPROGES

Mitoyen
Ainsi, jusque dans notre propre individu, l’individualité nous échappe. Nous vivons dans une zone mitoyenne entre les choses et nous, extérieurement aux choses, extérieurement aussi à nous-mêmes.
HENRI BERGSON

Frontière
L’autre côté ! Par delà toute image il existe un pays aux limites imprécises où l’étendue s’étire de façon différente. La plus légère des barrières entourant un jardin donne envie d’explorer l’être sûrement nouveau que je serai, marchant de l’autre côté.
JEAN-LOUP TRASSARD

C'est à vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s