Les courtes du mercredi 26 novembre

83 –

Ici aussi on se demande qui de l’œuf et qui de la poule, sauf qu’ici on fait des réunions publiques tous les premiers mercredis de chaque mois.


84 –

Ici on a un voisin qui est aveugle des deux yeux sauf qu’il a besoin que d’une seule canne blanche pour se diriger.


85 –

on a un voisin tout fragile, tout pâle, tout fissuré, tout s’effritant, tout tombant en morceau, va falloir qu’on le ravale, va même falloir qu’on perde pas trop de temps avant de le faire.


86 –

On n’a jamais jamais jamais eu d’accordéoniste dans la rue, on en a eu juste un mais il jouait de la clarinette, sauf que c’est mois gai pour la musette.


87 –

Le gars du théâtre c’est Joël Brouch qu’il s’appelle même qu’en catalan ça veut dire sorcier, pas étonnant avec tous ses trucs et machins qui se passent dans son théâtre, la preuve ; il paraît que si on y va on est transformé à vie, oui, oui, à vie.


88 –

C’est pas parce qu’on s’appelle rue du temple qu’on n’a pas la mort du nourrisson, moi qui en suis un je peux en témoigner.


89 –

Rue du Temple y’a un gars qui en sort jamais parce qu’il dit qu’il y a juste dans cette rue que son ombre le suit, reste fidèlement avec lui, ne le quitte pas, quoi.


90 –

Voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, voisin, comme ça 317 fois rue du Temple.


91 –

D’accord, d’accord, on est tous d’accord, la rue elle penche, mais bon, que d’un seul côté.


92 –

On a fait une réunion des voisins. On est tous tombé d’accord à l’unanimité de supprimer le lundi dans la rue, parce que vraiment le lundi c’est trop dur.


93 –

C’est bien la vidéo surveillance quand on peut y voir des scènes de X.


94 –

Le patron du bar restaurant Le molière c’est pas un patron, il est bien trop sympa pour ça.


95 –

On a un voisin il est écrivain. On le sait parce que il le dit à tout le monde tout le temps. Autrement on ne le saurait pas. Parce que franchement il est pas vieux avec une grande barbe blanche.


96 –

On a un voisin il fait la collection de verres de moutarde et franchement elle commence à nous monter sérieusement au nez parce que ça déborde largement de chez lui, il a mis des pots déjà un peu partout où c’est possible.


97 –

On a un voisin il fait des dessins en noir et blanc. C’est beau. C’est beau parce que bien que ce soit du contemporain on sait dans quel sens regarder.


98 –

Moi je comprends pas pourquoi on dit dos-d’âne et nid-de-poule et pas le contraire. Y’a quelqu’un qui pourrait m’expliquer ?


99 –

On a un voisin qui parle tout de travers, ses mots dérapent, vont dans le décors et par exemple il dit rue du plante.


100 –

Ce qui serait franchement bien c’est qu’on collectivise les outils dans la rue. Par exemple moi je me propose pour le taille-crayon.


101 –

Moi ce que je préfère dans le voisinage c’est moi.

Publicités

Les courtes du mardi 25 novembre

63 –

Si la rue était intéressante, cela se saurait, il y aurait des bus de japonais dedans.


64 –

J’ai un voisin, comment dire ? bizarre, il va voir partout dans la rue pour voir s’il y est.


65 –

Nous on n’est pas des cons, on a vacciné la rue entière contre la grippe et du coup tranquille peinard pépère.


66 –

On pourrait peut-être installer un loup dans la rue, genre loup du Gévaudan pour attirer les touristes.


67 –

Les terrassiers sont arrivés dans la rue. Visiblement ils ne font rien d’autre que faire des trous, n’ont visiblement rien à installer, à mon avis font des trucs genre fouilles, ou alors à mon avis c’est la crise et ils creusent quelque chose comme une métaphore : le trou de la SÉCU.


68 –

On a des vignes, rue du Temple, si, si, on a des vignes rue du temple, d’accord personne ne les voit, mais on a des vignes rue du temple, et même je répète, persiste et signe : on a des signes vue du Temple, la preuve on a du vin rouge.


69 –

Mon voisin moi je l’attacherai bien au radiateur de la cuisine (c’est le plus solide de tous) et alors là je lui chatouille les trous de nez, ensuite la plante des pieds, puis je lui lis Germinal de Zola, histoire de me venger des deux années qu’il me répète du saxo juste en dessous de ma fenêtre.


70 –

Dans l’immeuble du 35 de la rue ils ont inversé l’escalier tant et si bien que quand ils montent ils descendent, ceci dit c’est un peu con mais ça les essouffle moins.


71 –

Il s’est mis une balle dans l’oreille qu’est ressortie et du coup ça a tué le facteur, c’est pourquoi j’ai pas reçu votre lettre monsieur de percepteur, avec mes salutations distinguées.


72 –

Moi je le dis tout de go : y’a pas assez de souris dans la rue. Et j’ajoute tout de go que je suis pas un chat.


73 –

La rue n’a jamais vécu, c’est du faux, c’est du décor de théâtre, c’est en du carton, il n’y a que maintenant que les gens de théâtre arrivent qu’elle va vraiment commencer à vivre.


74 –

Moi, j’habite une villa les pieds dans l’eau dans la rue du Temple, si si, mademoiselle, suivez-moi et je vous la fais visiter de la cave au grenier.


75 –

Haïku pour le monsieur qui promène pas son chien dans la rue

il y a des collines avec des fleurs

faut y aller pour une planter des carottes

ça cachera de tous les chiens qui y viennent les crottes


76 –

La rue reste.

Le temps passe.

Ça me fout les boules.

Carrément.


77 –

Une idée comme ça en passant : peut-être que la municipalité ils pourraient installer des haut-parleurs dans la rue et diffuser du radio Nostalgie, ça serait chouette je trouve.


78 –

Je veux bien passer pour bête et idiot, pour le dernier de la classe à côté du radiateur et chausser le bonnet de l’âne qui comprend rien de rien, mais vraiment je comprends pas la phrase qu’ils ont écrite en blanc à côté de la ligne bleue au milieu de la rue juste en face du théâtre.


79 –

J’aimerais bien revenir à l’époque où il y avait des vaisseaux spatiaux dans la rue et puis des pistolets laser et tout et tout.


80 –

On a un voisin il est tellement gros qu’il passe plus dans la rue, faut qu’on lui fasse ses courses, y’aurait pas moyen de nous arranger en élargissant un peu la rue ?


81 –

La rue du temple ? La première à gauche si vous marchez à reculons.


82 –

Même les trains en grève ils s’arrêtent pas rue du Temple, ça nous ferait un peu d’animation avec de nouveaux voisins.

Les courtes du lundi 24 novembre

51 –

Je veux bien passer pour bête et idiot, pour le dernier de la classe à côté du radiateur et chausser le bonnet de l’âne qui comprend rien de rien, mais vraiment je sais vraiment pas pourquoi ils ont mis une ligne bleue au milieu de la rue ?


52 –

Le gars du théâtre c’est Joël Brouch ou Joël Brousse qu’il s’appelle ? je demande ça parce que tout de même y’a toujours de drôles de zèbres chez lui.


53 –

Est-ce que la LGV va passer dans la rue ? Y-aura-t-il une station ? Je demande ça parce que ça serait tout de même pratique. Peut-être qu’on pourrait faire un referendum sur ce sujet. Peut-être…


54 –

Il y aurait la mer au bout de la rue, la mer avec la plage et les mouettes (les mouettes qui chient pas) et des voiliers toutes voiles blanches dehors et des baigneuses toutes chevelures blondes au vent, que tout de même elle serait antidépresseuse des nerfs la rue, antiangoissseuse des synapses la rue, antisuicidaire du suicide la rue, moi ça me plairait bien.


55 –

Dédé il connaît la par cœur toute l’histoire historique de la rue de A à Z de 1 à 100 000. Le problème c’est que personne ne connaît Dédé.


56 –

On ferait une carotte de la rue je suis sûr qu’on trouverait du pétrole et là je suis sûr et certain qu’on serait dans la merde.


57 –

Un enfant aux genoux saignants a traversé la rue d’un bout à l’autre sans que personne ne l’aide, sans que personne ne lui offre une p’tit sourire ou même une barre chocolaté, je me demande vraiment où en est la civilisation ? je me demande vraiment à quoi sert la télé si c’est pas pour sensibiliser les gens et faire en sorte qu’ils aident les enfants qui saignent des genoux quand ils traversent une rue d’un bout à l’autre.


58 –

Haïku pour le monsieur qui promène son chien dans la rue
il y a des collines avec des fleurs
il y serait bien mieux qu’ici votre chien
et puis comme ça il se trouverait peut-être une petite amie


59 –

Moi comme hobby j’aime bien les livres sur l’histoire et moi comme période historique j’aime bien le Moyen-Âge et du coup j’aimerais bien qu’ils mettent des pavés dans la rue, et des bougies comme lampadaires et qu’il y ait plus de sanitaire. Par contre, que cela soit clair, je suis contre la peste.


60 –

Mon voisin du dessous il a un tigre. Sachez que je n’ai rien du tout contre les tigres mais bon moi je préfèrerais de loin que ce soit mon voisin du dessus vu que les tigres ils montent aux arbres avant d’attaquer.


61 –

On devrait mettre des sens-interdits aux deux bouts de la rue pour interdire le passage de l’automne, de l’hiver et du printemps.


62 –

Je suis si seul sans moi, si seul, si seul, tellement seul sans moi. Je me cherche partout et ne me retrouve pas. Alors svp si jamais vous me croisez…

La loge de… Rémi…

Le théâtre

Ça m’ennuie,
mais un plateau ça m’inspire toujours du respect.

3 mots pour un théâtre

Rideau, debout, mort (qui se relève pour saluer)

Premier souvenir

Au collège, Molière Tartuffe, je m’y suis ennuyé,
c’était pas mon média.

Un théâtre remarquable

À Larache au Maroc, où habitait Jean Genet,
le théâtre est complètement délabré,
ce théâtre m’a fait pleurer.

On a tenté d’amener le théâtre partout,
mais on a fait des salles fermées,
avec la décentralisation,
on ferme de plus en plus de salles.

Le mot de la fin

J’aime beaucoup le mot servante,
la petite lumière qu’on laisse toujours allumée sur la scène.
Le théâtre c’est pour moi le lieu qui s’allume quand tout s’éteint.
Les servantes gardent la salle
pas comme un éveil de conscience
mais comme une balise.

La fontaine

le soleil continue
à faire le ciel
ou la pluie selon
tandis que la fontaine
ne cesse de continuer
à faire les oiseaux
et les feuilles selon

 cependant que parfois
la fontaine est parfois
le miroir de quelques-uns
de quelques-uns
séparément
ou amoureusement

 certain
parfois s’y penchent
s’y mirent
s’y lavent les yeux
au moins cela éloigne un peu la fatigue
de la lasse et basse tête
du jour passé


LE FILM


 à lire… Le drapeau

Les courtes du vendredi 21, samedi 22 et dimanche 23 novembre…

31 –

Ordi, télé, Smartphone, vitrine, les rues sont comme le reste du monde un truc qu’est derrière du verre.


32 –

Plein plein de femmes traversent la rue sans jamais traverser ma vie.


33 –

Personne, personne au monde ne pourra contredire que cette rue est pour quelques-uns soit une vallée de larmes soit du poil-à-gratter.


34 –

Question : c’est le Créateur, le Créateur en chair et en os et en esprit qu’à mis une borne en bas de la rue pour m’empêcher de me garer en bas de chez moi les jours de grosses courses à Intermarché ?


35 –

Bon d’accord Victor Hugo et Émile Zola et Balzac ont écrit beaucoup de livres, sauf qu’aucun ne se passe dans cette rue.


36 –

L’été s’accroche aux feuilles des platanes qui eux ne sachant à quoi s’accrocher dégringolent.


37 –

Dommage qu’Ulysse ne soit pas mon voisin, paraît que c’est un sacré beau gars, et d’après ce que j’en sais par Circée c’est aussi un sacré bon coup au lit, « sur le lit » comme elle dit.


38 –

Moi j’aimerais bien que la rue du Temple s’appelle plus la rue du Temple, je sais pas comment elle pourrait s’appeler mais j’aimerais bien qu’elle s’appelle plus la rue du temple, c’est que ça me donne des démangeaisons ce nom.


39 –

Je vois pas pas dut tout, mais alors pas du tout du tout pourquoi y’a pas un tapis de velours rouge qui va jusque devant mon palier.


40 –

Mais Bon Dieu de bon sang pourquoi que ça existe les voisins ?


41 –

happy few ou happy end telle est la question. Est-ce que la rue débute par un happy few et se termine par un happy end ou est-ce que la rue débute par un happy end pour se terminer en happy few ?


42 –

Heureusement que la muraille de Chine ne passe pas par ici, je dis la muraille de Chine mais ça pourrait être autre chose, le Kilimandjaro, le circuit des 24 heures du Mans les guerres de religions, et j’en passe.


43 –

Il paraît que la voisine s’est d’abord empoisonnée avec de la mort-aux-rats avant de mordre dans son amant afin qu’il crèvent tous deux comme des chiens comme dans le film Hôtel du Nord, qu’il s’appelle.


44 –

Pourquoi, mais pourquoi ils ne nous mettent pas la mer à la place du théâtre, ça nous ferait du loisir et des couchers de soleil, ça serait bien chouette quoi !?


45 –

Y’a pas de dos d’âne dans la rue mais qu’est-ce qu’il y a comme têtes de cons !


46 –

Haïku pour ma voisine que j’ai collé en face de chez elle comme ça elle le verra :

il y a des collines avec des fleurs

des mers avec des pêcheurs

qui vont bien à votre teint de pêche


47 –

Moi si j’étais maire de la ville j’enverrai toutes les mouches de la ville et même de l’agglo et même de la France et de ses environs dans la rue histoire de faire chier mon voisin qu’aime le foot et qui l’écoute à fond les manettes.


48 –

J’aurais bien aimé que Tintin fasse ses aventures au Congo dans la rue, ça aurait été super saignant pour les négros et autres melons de très bas étages.


49 –

Je vais vous dire : ici il y a plein de non-dits.


50 –

Je sais pas avec le temps qui change au niveau des climats, si quand un jour y’aura de la neige dans la rue y’aura des voisins pour se proposer de faire le remonte pente, c’est que les temps changent et que y’a de plus en plus de fainéants et profiteurs.

Aqua

têtes aqua
pieds aqua
aqua têtes et pieds

beau
beau c’est beau
c’est beau l’aqua
beau l’aqua têtes
beau l’aqua pieds
beau beau l’aqua têtes et pieds

aqua beau quoi

c’est du plus pareil au même idem itou que l’hab
c’est du comme si ça bâille doux
têtes et pieds c’est du plus mou dans le dedans de l’aqua
c’est comme presque avec du mouillé dedans
de l’humeur de mouillé au-dedans des têtes et pieds
de humeur plus mou, plus doux
c’est plus les bruits de l’habitude que ça fait têtes et pieds dans le dedans de l’aqua
c’est pas du postillonné
c’est pas du gratouillis
c’est pas du pipelette et claquettes
c’est comme de l’enfant qui parle
comme de l’enfance qui revient dans du placenta que voilà là dans l’aqua-là, dans l’aqua beau là
et c’est du peinard, pépère, mémère, là-dedans dans le dedans de l’aqua
c’est que ça craint pas le sabot du cheval ni de la vache dans le dedans de l’aqua
ça craint pas la bousculade et le cul dans les ronces
ça craint pas les avis d’obsèques, les scies-sauteuses, les menthes religieuses
les grandes torpeurs, les grandes terreurs, ça craint pas, ça craint pas dans l’aqua-là, le bel aqua beau

têtes aqua
pieds aqua
aqua têtes et pieds

beau
beau c’est beau
c’est beau l’aqua
beau l’aqua têtes
beau l’aqua pieds
beau beau l’aqua têtes et pieds

aqua beau quoi
beau beau beau l’aqua beau